• Hélène

Le jardin à l'ère digitale


Difficile de résister à ce jeu de mots, qui ne veut pas dire grand chose, c'est sûr !

Ce qui est certain, c'est que le jardin est au summum de sa luxuriance. En plus des digitales (qui ont eu le bon goût cette année de se ressemer les blanches d'un côté et les roses de l'autre), les roses et les pivoines s'épanouissent en abondance.

Les parfums des iris et des chèvrefeuilles embaument l'air, ce qui ne m'empêche pas de plonger mon nez dans toutes les roses et pivoines qui sont à ma portée.

Le mois de mai est vraiment mon préféré !

Enregistrer

Enregistrer

#vivaces #mai #parfums

2015 par Hélène D'Hondt paysagiste. Créé avec Wix.com